Ville de Haute-Loire, Station Verte des Portes d’Auvergne
Saint-Paulien, Mardi 06 Décembre 2022, 3 °C , Ensoleillé
Vidéo intégraleCLIQUEZ ICI
L’évangélisation

La légende nous raconte que le Velay fut évangélisé par Saint-Georges, son premier évêque. Cette légende nous est connue grâce aux cinq vies (vitae) qui ont été La peyre dous treis virsécrites sur Saint-Front entre le VIIIe et le XIIIe siècle. On pourra à ce sujet consulter l’excellent ouvrage du père Pierre Pommarède sur la saga de Saint-Front.

Pour résumer: Front et Georges sont envoyés en Gaule par Saint-Pierre pour y porter les lumières de l’évangile. Après trois jours de marche, alors qu’ils viennent d’arriver près de la ville de Bolsena, en Italie, Georges tombe malade et meurt. Front reprend alors le chemin de Rome et vient se jeter aux genoux de Saint-Pierre pour lui demander un nouveau compagnon. Mais le vénérable pontife lui donne son bâton, il lui demande de retourner à Bolsena et là, de frapper le tombeau de Georges avec le bâton. Miracle ! Georges reprend vie, sort de son linceul funèbre, aux acclamations d’une foule immense et nos deux disciples continuent leur route. Georges et Front arrivent à Ruessium, la capitale du Velay, où ils font des merveilles, l’un dans la ville, l’autre dans la campagne. Cependant, Georges reste en Velay tandis que Front se rend en Périgord. Mais, avant de se séparer, ils se partagent le bâton de Saint-Pierre.

 Saint-Georges

La légende est belle mais n’a que de très lointains rapports avec l’histoire, une histoire qu’en fait on connaît mal. Ce qu’on sait de façon précise c’est que sous le règne de Constantin (307 – 337), la religion chrétienne, non seulement n’est plus persécutée, mais qu’elle devient la religion officielle de l’empire romain.

Constantin réunit les évêques en concile à Arles en 314. Genialis, diacre, de Javols était présent et a signé. La présence d’un Vellave n’est pas attestée, mais on peut penser qu’à cette date, dans la cité des Vellaves comme dans la cité voisine des Gabales, l’évangélisation est en cours.

Et c’est probablement à cette époque, au début du IVe siècle, que Georges, envoyé non par Pierre, mais par l’évêque de Rome de l’époque, a commencé la christianisation du Velay en s’installant dans la ville capitale où il vécut, mourut et fut inhumé.

La pierre aux oiseaux : détail