Ville de Haute-Loire, Station Verte des Portes d’Auvergne
Saint-Paulien, Mercredi 23 Janvier 2019, -2 °C, Globalement Couvert
Saint-Paulien, ville de Haute-Loire en Auvergne
Archives actualités

A Roccabruna.

10/02/2017
A Roccabruna.

Publié le 16 octobre 2014 par Roger Maurin

Le week-end des 11 et 12 octobre une quarantaine d’habitants de Blanzac et de Saint-Paulien se sont rendus dans leur ville jumelle de Roccabruna située dans la province de Cuneo dans le sud du Piémont. Nos amis italiens nous ont accueillis chaleureusement sur la place de la petite ville voisine de Dronero. Les maires de nos deux communes ont été conduits en calèche jusque sur la place de Roccabruna accompagnés d’un équipage de charmantes cavalières montées sur de magnifiques chevaux Mérens noirs. Le maire de la ville, Claudio Garnero, son conseil municipal et de nombreux habitants, étaient ravis d’accueillir et d’héberger les familles françaises. Sur la place de la mairie, à l’heure des discours le maire dévoilait une fresque murale et deux panneaux de signalisation donnant la direction et la distance des villes jumelles de Blanzac et Saint-Paulien.

L’accueil des Français coïncidait avec la grande fête de la châtaigne de la vallée de la Maira, une vallée alpine dans laquelle est située Roccabruna et qui s’enfonce dans les Alpes jusqu’à communiquer avec les vallées françaises de l’autre côté de la montagne, lieu d’échanges anciens, de contrebande et plus tard de résistance au fascisme. Pas étonnant que des deux côtés des Alpes, on ait eu dans le passé en commun la langue occitane et qu’aujourd’hui encore ces vallées se reconnaissent dans l’appellation de vallées occitanes.

Il appartenait au maire de Roccabruna, accompagné de Jean-Marc Boyer et de Laurent Duplomb, d’inaugurer cette belle foire qui reçoit chaque année plus de 5000 visiteurs.

Après le repas offert et la soirée dansante qui suivit, les visiteurs prirent  fort tard la direction de leurs hébergements. Le lendemain était consacré à la visite de la foire et pour ceux qui le désiraient à la messe célébrée dans l’église neuve de la santa famiglia, l’une des treize églises de la commune.

Le repas de midi rassemblait une dernière fois Italiens et Français avant que ces derniers ne rejoignent le bus qui les ramenait en France, heureux d’avoir passé avec ceux qui sont devenus nos amis italiens un magnifique week-end